Un hôtel-abri pour les insectes au jardin

6 jan 2010

Encourager la biodiversité au jardin demande quelques petits efforts au jardinier. Le premier consiste à héberger nos amies les petites bêtes et à les protéger durant l’hiver en leur confectionnant de petits abris.

Le Société Nationale d’horticulture de France (SNHF) présentait cet automne à Courson son hôtel à insectes. Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé dans un post précédent :

hotel à insectes © Caro

hotel à insectes © Caro

Elle donne maintenant de plus amples explications sur cette construction idéale pour les auxiliaires du jardin :

Les étapes pour la réalisation d’un grand hôtel à insectes

1- Commencez par repérer les matériaux naturels dont vous pouvez disposer pour constituer les refuges des insectes : rondins de bois, briques, paille, tiges de bambou. Choisissez des matériaux locaux qui offrent des trous plus ou moins gros pour correspondre aux différentes préférences des insectes.
2- Fabriquez l’ossature en bois, en la renforçant suffisamment pour porter un poids important. Ménagez la taille de vos espaces en fonction du volume de matériaux dont vous disposez. Placez les matériaux les plus lourds plutôt en bas.
3- Prévoyez une couverture imperméable de la structure (toit en ardoises par exemple).
4- Installez l’ossature à son emplacement définitif avant de la remplir (à cause du poids si l’hôtel est de grande taille).
5- Coupez vos matériaux selon la longueur désirée et remplissez chaque espace.

Durant l’hiver, vous pouvez également aménager toutes sortes d’abris pour les auxiliaires afin de les garder dans votre jardin : fagots de bois, tas de pierres ou rochers, hautes herbes… ces abris que l’on confectionne soi-même sont aussi jolis qu’utiles !

Ces espèces animales amies nous aident à lutter contre les organismes nuisibles. Il peut s’agir d’oiseaux, de reptiles, de batraciens, de mammifères, d’insectes, qui se nourrissent ou qui parasitent les ennemis de nos cultures. Il faut donc chercher à les attirer car ils nous apportent une aide précieuse. Les principales espèces utiles sont les suivantes : l’araignée, la belette, le carabe doré, la coccinelle, la chauve-souris, la couleuvre, le crapaud, la chrysope, la guêpe parasite, la grenouille, le hérisson, le lézard, la musaraigne, l’oiseau, le rapace, la punaise, la syrphe.

l'hôtel à insectes de la SNHF

L'hôtel à insectes de la SNHF : Profitez de la période hivernale, lorsque les travaux sont réduits au jardin, pour concevoir vous-même, très facilement et à partir uniquement de matériaux de récupération, un (ou des) hôtel(s) à insectes que vous placerez dans des endroits abrités des grosses intempéries.

Légendes :

1

Des fagots de tiges de bambous servent d’abris aux Osmies, des abeilles solitaires qui pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers dès le mois de mars.

2

Des planchettes très rapprochées et bien abritées attirent les coccinelles qui viennent y passer l’hiver. Les larves de coccinelles consomment énormément de pucerons.

3

Des buches percées deviennent un refuge très apprécié par de nombreuses espèces d’abeilles solitaires ou de guêpes, très utiles pour la pollinisation, et dont les larves se nourrissent souvent de pucerons.

4

Des ardoises pour une toiture bien étanche !

5

De la paille ou du foin, bien abrité, pour accueillir les chrysopes, dont les larves se nourrissent de pucerons, de cochenilles farineuses, d’aleurodes, de thrips, ou d’oeufs d’acariens…

6

Le pot de fleurs en terre cuite retourné et rempli de foin fonctionne toujours très bien pour attirer les perce-oreilles, qui se nourrissent de nuisibles comme les pucerons et les psylles. Vous pouvez déplacer le pot et ses habitants.

7

Les briques sont des refuges privilégiés pour les Osmies (abeilles solitaires).

D’autres informations sur ce sujet sont à lire sur le site de la SNHF.

En savoir plus sur les nichoirs et abris à insectes : Nichoirs en insectes, quelle efficacité, par Vincent Albouy

Et maintenant : au travail !

Vous aimerez aussi:

Partager :

  • icone partage facebook
  • icone partage twitter
  • icone partage

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire