Tag Archives : Insolite

2 poinsettias extraordinaires

12 déc 2009

Pour cette journée nationale de l’étoile de Noël, je vous propose deux variétés de cette plante d’intérieur à repérer dans les arrivages, le plus souvent composés de poinsettias rouges, roses ou crème.

Poinsettia à bractées crème suffusées de rouge cerise, Jardinerie Côté Nature (91), photo Marre Frédéric / Cap-photos

Poinsettia à bractées crème suffusées de rouge cerise, Jardinerie Côté Nature (91), photo Marre Frédéric / Cap-photos

Poinsettia à bractées rouges ponctuées de crème, Jardinerie Côté Nature (91), photo Marre Frédéric / Cap-photos

Poinsettia à bractées rouges ponctuées de crème, Jardinerie Côté Nature (91), photo Marre Frédéric / Cap-photos

Délicatement moucheté ou piqueté, lequel préférez-vous ?

Stevia rebaudiana, du sucre en feuilles

3 déc 2009

Le catalogue 2010 de la Ferme de Sainte Marthe propose des semences AB de Stevia rebaudiana, plus couramment dénommée la plante sucre.

Stevia rebaudiana, "plante sucre" ou "sucre en feuilles", photo Petzold Alexandre / Cap-photos

Stevia rebaudiana, "plante sucre" ou "sucre en feuilles", photo Petzold Alexandre / Cap-photos

Cette plante vivace non rustique est originaire du Paraguay, où elle est consommée depuis des siècles par les indiens Guaranis. Elle est parfois dénommée « feuille comme miel » ou « herbe sucrée » car elle comporte des composés sucrés qui la rendent 300 fois plus sucrante que le saccharose.

La plante sucre forme une petite touffe de feuillage vert qui n’excède pas 40 à 60 centimètres de hauteur. Elle fleurit en fin d’été, en août et septembre. Les graines récoltées en automne n’ont qu’une courte faculté germinative, d’où la nécessité de les semer le plus vite possible au chaud sous abri. La Ferme de Sainte Marthe propose des graines ayant un taux de germination contrôlé et supérieur à 50 %.
Une température de 20 °C permet une bonne germination, ainsi que l’apport de lumière artificielle pour éclairer les semis 16 heures par jour. Il faut maintenir le terreau humide. La suite de la culture s’effectue comme pour les plants de basilic. La stévie apprécie une exposition chaude et ensoleillée, mais elle redoute la sécheresse. Des pincements réguliers permettent de lui garder un port plus compact et régulier. Une plante insolite, qui a fait l’objet d’un arrêté en date du 26 août 2009, relatif à l’emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire (Numéro officiel : ECEC0907816A, date de signature : 26/08/2009).

La catalogue-guide 2010 de la Ferme de Sainte Marthe est disponible gratuitement sur le site Internet www.fermedesaintemarthe.com

Spectaculaire, l’aristoloche géante !

23 oct 2009

Véritable attraction des dernières Journées des Plantes de Courson (91), le gros pied d’aristoloche (Aristolochia gigantea) présenté par Céline et Alain Tan, pépinière Fleurs du Sud, a suscité la curiosité et l’envie.

Aristolochia gigantea, pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Marre Frédéric / Cap-photos

Aristolochia gigantea, pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Marre Frédéric / Cap-photos

Il faut reconnaître que les immenses fleurs qui peuvent atteindre jusqu’à 18 centimètres de diamètre ne passent pas inaperçues ! Coloris unique et dimensions extraordinaires confèrent à cette belle liane exotique un aspect étrange et fascinant à la fois.

Pour la cultiver, il faut beaucoup de place et de la chaleur. La plante n’étant pas du tout rustique, une véranda, une serre ou une grande pièce très lumineuse sont nécessaires pour permettre à cette plante grimpante au feuillage persistant de s’étaler à son aise. Les tiges peuvent quand même atteindre 6 mètres de longueur ! Elle apprécie une situation mi-ombragée, le plein soleil n’étant pas nécessaire. Attention aux attaques d’araignées rouges, fréquentes sous abri quand l’air ambiant est trop sec. Pendant la belle saison, il faut prévoir des arrosages réguliers et copieux.

Dans leur pépinière, Céline et Alain Tan propose une variété encore plus immense de cette aristoloche : Aristolochia gigantea ‘Brasiliensis’. Fleurs de 40 centimètres, délirantes !

Dedans ou dehors, mais à l’ombre !

22 oct 2009

J’ai repéré une variété originale d’aralia du Japon lors des dernières Journées des Plantes de Courson (91) qui se sont déroulées la semaine dernière : Fatsia japonica ‘Spider’s Web’.

Fatsia japonica 'Spider's Web', pépinière Thierry Delabroye, Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Delavie Alain

Fatsia japonica 'Spider's Web', pépinière Thierry Delabroye, Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Delavie Alain

Cet arbuste à feuillage persistant a des feuilles vernissées vert clair plus ou moins éclaboussées de blanc. La panachure de cette sélection japonaise varie en intensité sur la feuille, avec davantage de blanc sur le pourtour du limbe. Mais elle change aussi d’une feuille à l’autre et selon l’age de la feuille. Au fil des semaines, cet aralia du Japon prend donc un aspect sensiblement différent quand on l’observe un peu attentivement et régulièrement.

L’aralia du Japon ou faux aralia (Fatsia japonica) et toutes ses variétés sont proposées indifféremment comme plantes vertes d’intérieur ou d’extérieur, aussi bien pour la culture en pot qu’en pleine terre. Il faut les installer dans un endroit abrité des courants d’air froids et secs et du soleil brûlant. Peu exigeants et robustes, ces végétaux apprécient un sol riche et humifère, bien drainé. Les arrosages doivent être réguliers pour maintenir le sol toujours frais, jamais détrempé. Des apports d’engrais azotés sont bienvenus entre mars et septembre.
Prévoyez une place suffisante car ces arbustes prennent des belles proportions quand ils se plaisent. Ils peuvent atteindre jusqu’à 3 m de hauteur et autant d’envergure.

Le froid fait rougir le patchouli

30 sept 2009

Les nuits fraîches qui succèdent aux journées chaudes et ensoleillées ne sont pas appréciées par certaines plantes exotiques laissées encore à l’extérieur, notamment le patchouli, très frileux.

Patchouli (Pogostemon patchouli), La Ferme des Saveurs, Fête des Plantes, des fruits et des légumes d'hier et d'aujourd'hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91), photo Delavie Alain

Patchouli (Pogostemon patchouli), La Ferme des Saveurs, Fête des Plantes, des fruits et des légumes d'hier et d'aujourd'hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91), photo Delavie Alain

Les basses températures des nuits de la fin de l’été et de l’automne sont responsables des belles couleurs pourpres, framboises et ocre qui parent le feuillage de ce plant de patchouli (Pogostemon patchouli), petit arbuste exotique aux feuilles si parfumées quand on les froisse.

Patchouli (Pogostemon patchouli), La Ferme des Saveurs, Fête des Plantes, des fruits et des légumes d'hier et d'aujourd'hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91), photo Delavie Alain

Patchouli (Pogostemon patchouli), La Ferme des Saveurs, Fête des Plantes, des fruits et des légumes d'hier et d'aujourd'hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91), photo Delavie Alain

Habituellement, le feuillage est vert franc, sans marque rougeoyante à l’exception des tiges et des nervures, légèrement teintées de pourpre rose. Les colorations des feuilles apparaissent quand les températures descendent en dessous de 10 °C. Il faut veiller à maintenir la plante à l’abri de températures plus fraîches, qui peuvent bloquer son développement. En hiver, il est plus prudent de garder le patchouli à l’abri dans une serre, une véranda ou dans une pièce très éclairée.

Le saviez-vous ?

  • Les feuilles sont plus parfumées après séchage. Elles s’utilisent dans les pots pourris ou insérées dans un livre où elles diffusent leur parfum, si caractéristique mais beaucoup moins intense que les essences proposées dans le commerce.
  • Dans une pièce claire, le patchouli se comporte comme une plante d’intérieur, assez exigeante en arrosage et très sensible aux araignées rouges.